Now Reading
Huis Clos Sur Le Net: Libérez Les Singes!
0

Huis Clos Sur Le Net: Libérez Les Singes!

by Xavier Vespa4 février 2010

La semaine dernière, Twitterman a écrit un petit billet piquant sur « Huis Clos Sur Le Net », dénonçant une tentative de décrédibilisation de Twitter de la part des medias français.

À la suite de cette article, Dorothée Loffroy, vidéoblogueuse à Lepost.fr, est entrée en contact avec la rédaction en nous invitant à élaborer sur notre opinion de « Huis Clos Sur Le Net ». Twitterman étant indisponible, et iGus étant en province à ce moment-là, je me suis donc déplacé aux bureaux du Monde pour rencontrer la journaliste de Twitt’Heure pour une interview video.

Tout d’abord, je ne savais pas que mon discours allait être confronté a celui d’un journaliste, sinon je me serai renseigné sur ses opinions avant l’interview, et j’aurai anticipé sur ses arguments pour les invalider (c’est le jeu).

Je voulais aussi recentrer la critique de l’ « expérience » huis clos autour du fait que c’est un groupe de radios françaises qui a jugé la conduite de cette expérience nécessaire. Je ne pense pas que Twitter fasse peur à la presse, mais plutôt aux patrons de la radio. Il est légitime de se demander si un tweet en temps réel n’a pas plus de valeur qu’une dépêche AFP balancée telle quelle sur les ondes hertziennes.

Voici ce qui a été coupé dans la vidéo que j’aimerai ajouter ici en ligne: Twitter est un outil extrêmement malléable. Sa technologie, libre à nous d’en faire ce que l’on veut. Aux Etats-Unis, la poudre a pris grâce à l’esprit d’initiative et d’ouverture des grandes marques vis-à-vis de ce qui est nouveau. En France, ça ne prend pas car ce n’est pas la pro-activité qui définit le mieux le Français. Ainsi, l’ « intelligentsia » française en est encore à se demander comment Twitter fonctionne et quelles sont les conséquences sociétales de l’arrivée d’un nouveau media.

Il existe plusieurs facteurs qui expliquent ce retard en France, mais j’aborderais ce sujet dans un autre billet d’ici sous peu.

Fast-forward à aujourd’hui, les seuls experts existant sur Twitter en France sont les geeks du Web. Voilà deux-trois ans que ce sont les seuls, avec une poignée de journalistes, à squatter le réseau social de l’oiseau bleu. Les blogueurs et les tweetos sont les seuls à comprendre les tenants et les aboutissants de la plateforme. Ils sont les seuls à avoir teste pléthore d’applications. Ils sont les seuls à avoir fait les mille et une erreurs du débutant. Et la plupart d’entre eux sont prêts à partager leurs connaissances.

Seulement, au lieu de piocher dans le pool de connaissances déjà existant, les gros bonnets des petites radios françaises mettent en place des « expériences » sans fondement théorique, sans méthodologie apparente, et avec une complète ignorance du media qu’ils se préparent à observer. J’en viens à plaindre les journalistes dont le nom est maintenant mouillé pour toujours à cette « expérience ».

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
About The Author
Xavier Vespa