Now Reading
Le gouvernement américain veut museler Twitter
0

Le gouvernement américain veut museler Twitter

by Xavier Vespa2 janvier 2012

Ces derniers jours, nous avons assisté aux premiers coups de massue que Twitter s’est pris sut le crâne: Aussi indépendant que le service souhaite rester, il ne peut demeurer un service ouvert à tous et pour tous. Le gouvernement américain ne supporte plus que des groupes islamistes proches de la mouvance djihadiste utilisent Twitter pour déployer leur « propagande » et « convertir » des occidentaux. En d’autres termes, Twitter est la nouvelle cible de la guerre aux sorcières de l’ère Ben Laden.

L’enjeu ici est de taille, surtout pour le moral et le devenir de Twitter. Twitter a toujours été le réseau ouvert, technologiquement d’un côté, mais moralement aussi, tolérant que toute opinion s’exprime, et délégant le devoir de censure à ses utilisateurs. Cet aspect d’ouverture fut un des principaux facteurs qui fit de Twitter une fast-growing startup.

Le réseau Twitter est unique, et sa liberté d’utilisation en fait le réseau le plus riche en information en temps réelle. Si le gouvernement américain venait à brider cette liberté, cela signerait la fin de Twitter comme nous le connaissons. Beaucoup d’informateurs risqueraient de quitter le réseau, comme:

  • Les journalistes et philosophes controversés

  • Wikileaks, Anonymous
  • Les représentants des pays ennemis aux États-Unis
  • Les politiciens et groupes politiques extrêmistes
  • Les taupes et autres informateurs anonymes

Lorsque la censure s’installe, la censure s’étale. Si le gouvernement parvient à censurer des comptes, il pourra probablement se procurer dans un futur proche toutes les informations liées à un utilisateur tel que son email, ses coordonnées géographiques, et autant d’informations que Twitter est capable de récolter sur tous ses utilisateurs. Face à cette insécurité de la protection des données personnelles, les whistleblowers et autres informateurs de premier rang quitteront Twitter de peur que le FBI ne débarque à leur porte.

C’est à se demander si l’entrée du prince Al-Walid dans le capital de Twitter à ce moment bien précis du jeu est juste un hasard…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
About The Author
Xavier Vespa