Now Reading
Méthode de survie en période de spams request massives !
0

Méthode de survie en période de spams request massives !

by Gus iRonfle2 septembre 2009

Il y a quelques jours, la protection anti-spam de Twitter était (encore) défectueuse. Cela se ressent pour les Twitter-users ayant coché la case « Protect my updates » par une avalanche de demandes sur la page friends_requests http://twitter.com/friend_requests. Les comptes qui apparaissent sont des comptes spams et l’envie de cliquer sur « denied all » s’accentue.

Mais au cœur de cette multitude de demandes, peuvent se trouver de vraies requests faites par des Twittos désireux de lire vos tweets mais dont l’envie de vous ajouter est apparue au mauvais moment. Pas de chance n’est-ce pas ? Fort heureusement, TwitteRadar est là pour vous éviter de perdre ces followers précieux : Méthode de survie en période de spams requests massives ! Ces conseils vont vous éviter de passer à la trappe des requests de followers intéressants à suivre.

1) l’image du compte
Dans un premier temps, regardez l’image du profil. Les images utilisées par les comptes spams se ressemblent toutes et présentent les mêmes caractéristiques : une femme attirante dans une position suggestive avec en plus une qualité photo digne d’un amateur!

2) le pseudo utilisé
La plupart (même 100%) des comptes spams sont anglophones, le pseudo utilisé est donc une bonne piste dans la détection de ce type de compte. Beaucoup sont féminins, vous remarquerez aussi que ce sont des noms et prénoms, toujours en majuscules dans la case « Name » et l’url username Twitter.

Ex : Ella Price : twitter.com/EllaiPrice
Sur la plupart, il y a une lettre en plus dans l’url username, dans l’exemple ci-dessus, c’est un « i ».

3) le dernier tweet posté : « Recently : XXXXX »
Tous les comptes spams qui m’ont demandé l’autorisation de me suivre avaient leur dernier tweet composé de formulations similaires.
Ex : « nice found this site » OU « wow ! found this site »

D’autres éléments font état d’un compte spam : un lien raccourci TinyUrl ou la date du tweet. Lorsque vous avez une avalanche de followers_requests avec pour chacun des comptes un dernier tweet posté à la même heure, vous pouvez être sûr que ce sont des spams.

4) le cas des comptes Twitter My tweets are protected est plus complexe. Dans ce cas-là, il faut se référer aux conseils 1 et 2, puis aller sur la page preview du compte afin de jeter un coup d’œil à la bio et le site web du compte.

Vous voici paré pour survivre en période de spams requests massives !

EDIT :
Pour l’écriture de cet article, je n’ai cliqué « Accept ou Decline » sur aucun des comptes spams mais ils viennent de disparaître de ma liste de friends_requests.

Cela me permet d’ajouter un dernier conseil que l’on va appeler conseil des Ronfleurs : il consiste à ne pas toucher aux requests et attendre que Twitter règle le problème de ces comptes spams en les supprimant automatiquement au bout de quelques jours.

A lire aussi : Méthode courtermiste en 5 points pour gagner plein de followers

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
About The Author
Gus iRonfle